...

Cité Internationale de la tapisserie et de l’art tissé d’Aubusson (exposition du 15 juin au 3 novembre 2013)

L’exposition consacrée à la manufacture royale d’Aubusson montre le rayonnement de ses tapisseries à travers l’Europe ainsi que leur contribution à l’histoire des arts décoratifs. A noter que l’exposition a été labélisée d’intérêt national par le Ministère de la Culture.

« Aubusson - Tapisseries des Lumières »

Cité Internationale de la tapisserie et de l’art tissé d’Aubusson (exposition du 15 juin au 3 novembre 2013) L’exposition consacrée à la manufacture royale d’Aubusson montre le rayonnement de ses tapisseries à travers l’Europe ainsi que leur contributi... 

En savoir plus...

Titre: « Aubusson - Tapisseries des Lumières »

Galleria dell’Academia de Venise (exposition du 29 août au 1er décembre 2013)

Le célèbre «homme de Vitruve» ainsi qu’une cinquantaine d’autres dessins de Léonard de Vinci font l’objet d’une rare exposition à la Galleria dell’Academia de Venise.
L’exposition, intitulée « Léonard de Vinci : l’homme universel », rassemble 52 dessins à caractère artistique et scientifique.

«Leonard de Vinci : l'homme universel»

Galleria dell’Academia de Venise (exposition du 29 août au 1er décembre 2013) Le célèbre «homme de Vitruve» ainsi qu’une cinquantaine d’autres dessins de Léonard de Vinci font l’objet d’une rare exposition à la Galleria dell’Academia de Venise. ... 

En savoir plus...

Titre: «Leonard de Vinci : l'homme universel»

A peine achevé, l’hôtel particulier d’Avaray était loué à l’ambassadeur d’Angleterre Horace Walpole. La construction de la demeure, une commande du marquis d’Avaray à l’architecte Le Roux avait débuté vers 1720 dans un secteur alors en pleine effervescence de la rive gauche. Le marquis, souvent retenu à l’étranger par ses fonctions diplomatiques, rentabilisait ainsi sa fastueuse demeure. Après le départ de l’ambassadeur d’Angleterre en 1727, le propriétaire reprit possession de son hôtel.

Hôtel d’Avaray, 85 rue de Grenelle 75007 Paris

A peine achevé, l’hôtel particulier d’Avaray était loué à l’ambassadeur d’Angleterre Horace Walpole. La construction de la demeure, une commande du marquis d’Avaray à l’architecte Le Roux avait débuté vers 1720 dans un secteur alors en pleine efferve... 

En savoir plus...

Titre: Hôtel d’Avaray, 85 rue de Grenelle 75007 Paris

C’est le 6 novembre 1920 que don José Quinones de Leon, ambassadeur et proche du roi Alphonse XIII, se porte acquéreur de l’hôtel particulier Berthier de wagram. En 1992, la nouvelle chancellerie, ouvrant sur l’avenue Marceau, était inaugurée côté jardin. L’hôtel constitue un ensemble rare, fastueux et royal. Alphonse XIII souhaitait en effet que son ambassade fût à l’image de l’Espagne. Ainsi pour les travaux d’embellissements, Quinones fit appel à l’architecte Destailleur, au sculpteur Benlliure et à son ami le décorateur d’intérieur et peintre José Maria Sert.

Hôtel Berthier de Wagram, 22 avenue Marceau 75007 Paris

C’est le 6 novembre 1920 que don José Quinones de Leon, ambassadeur et proche du roi Alphonse XIII, se porte acquéreur de l’hôtel particulier Berthier de wagram. En 1992, la nouvelle chancellerie, ouvrant sur l’avenue Marceau, était inaugurée côté jardin. L... 

En savoir plus...

Titre: Hôtel Berthier de Wagram, 22 avenue Marceau 75007 Paris

Fondation de l’Hermitage à Lausanne (exposition du 28 juin au 26 octobre 2013)

La Fondation de l’Hermitage accueille un ensemble exceptionnel de 80 œuvres de Joan Miró. Cette exposition est le fruit d’un prêt de la Fondation Pilar i Joan Miró, à Palma de Majorque, qui détient une grande partie du patrimoine de l’artiste.

Miró - Poésie et lumière

Fondation de l’Hermitage à Lausanne (exposition du 28 juin au 26 octobre 2013) La Fondation de l’Hermitage accueille un ensemble exceptionnel de 80 œuvres de Joan Miró. Cette exposition est le fruit d’un prêt de la Fondation Pilar i Joan Miró, à Palma de ... 

En savoir plus...

Titre: Miró - Poésie et lumière

Centre Pompidou (exposition du 22 mai au 2 septembre 2013)

Le Centre Pompidou rassemble pour la première fois l’œuvre de Simon Hantaï, l’un des plus grands peintres de la seconde moitié du 20e siècle. 5 ans après la disparition de l’artiste, Pompidou consacre à cette figure magistrale de l’abstraction une exposition inédite.

Simon Hantaï, la rétrospective

Centre Pompidou (exposition du 22 mai au 2 septembre 2013) Le Centre Pompidou rassemble pour la première fois l’œuvre de Simon Hantaï, l’un des plus grands peintres de la seconde moitié du 20e siècle. 5 ans après la disparition de l’artiste, Pompidou cons... 

En savoir plus...

Titre: Simon Hantaï, la rétrospective

Musée de l’Orangerie (exposition du 9 octobre 2013 au 13 janvier 2014).

Le musée de l’Orangerie, en partenariat avec le musée mexicain Dolores Olmedo, revient sur le couple mythique que formaient les artistes Diego Rivera et Frida Kahlo. L’exposition « L'art en fusion » présente les oeuvres de l'un et l'autre afin de souligner leurs préoccupations esthétiques communes et leur regard propre.

« Frida Kahlo / Diego Rivera. L'art en fusion »

Musée de l’Orangerie (exposition du 9 octobre 2013 au 13 janvier 2014). Le musée de l’Orangerie, en partenariat avec le musée mexicain Dolores Olmedo, revient sur le couple mythique que formaient les artistes Diego Rivera et Frida Kahlo. L’exposition « L'ar... 

En savoir plus...

Titre: « Frida Kahlo / Diego Rivera. L'art en fusion »

Musée Guimet (exposition du 10 juillet au 7 octobre 2013).

L’exposition est organisée par le musée national des arts asiatiques Guimet et Ueki & Associés. Celle-ci permettra au public de découvrir une collection de tsutsugaki exceptionnelle, présentée pour la première fois hors du Japon. A l’occasion de la saison japonaise, le musée Guimet a souhaité faire découvrir l’art méconnu mais sensationnel du tsutsugaki.

Tsutsugaki, textiles indigo du Japon

Musée Guimet (exposition du 10 juillet au 7 octobre 2013). L’exposition est organisée par le musée national des arts asiatiques Guimet et Ueki & Associés. Celle-ci permettra au public de découvrir une collection de tsutsugaki exceptionnelle, présentée pour ... 

En savoir plus...

Titre: Tsutsugaki, textiles indigo du Japon

Pinacothèque de Paris (exposition du 18 avril 2013 au 08 septembre 2013)

Présentée conjointement à la rétrospective sur l’Art Nouveau, l’exposition consacrée à « Tamara de Lempicka » célèbre une icône de la modernité.

Tamara de Lempicka, l'art décoratif

Pinacothèque de Paris (exposition du 18 avril 2013 au 08 septembre 2013) Présentée conjointement à la rétrospective sur l’Art Nouveau, l’exposition consacrée à « Tamara de Lempicka » célèbre une icône de la modernité. Alors que l’Art Nouveau s'... 

En savoir plus...

Titre: Tamara de Lempicka, l'art décoratif

L'architecte français Jean Nouvel a remporté le concours pour la conception du Museum national d'art de Chine.

Le bâtiment sera réalisé en collaboration avec le Beijing Institute Architecture Design.

L’architecte Nouvel choisi pour concevoir le Museum National de Chine

L'architecte français Jean Nouvel a remporté le concours pour la conception du Museum national d'art de Chine. Le bâtiment sera réalisé en collaboration avec le Beijing Institute Architecture Design. L'architecte indique s'être inspiré de l'art de la callig... 

En savoir plus...

Titre: L’architecte Nouvel choisi pour concevoir le Museum National de Chine

L’architecte britannique Norman Foster renonce au projet d’agrandissement du musée Pouchkine de Moscou.

En effet, le cabinet d’architecture Foster + Partners indique avoir décidé de se retirer ne se sentant pas impliqué par la direction du musée. Le projet d’extension du bâtiment avait été confié en 2006 à l’architecte Norman Foster par la directrice du musée Irina Antonova.

L’architecte Foster se retire du projet Pouchkine

L’architecte britannique Norman Foster renonce au projet d’agrandissement du musée Pouchkine de Moscou. En effet, le cabinet d’architecture Foster + Partners indique avoir décidé de se retirer ne se sentant pas impliqué par la direction du musée. Le proje... 

En savoir plus...

Titre: L’architecte Foster se retire du projet Pouchkine

Organisée par le célébrissime magazine de décoration AD Intérieurs, l’exposition "Métamorphose" met en scène le talent de quinze décorateurs. Ceux-ci sont conviés, pour l'édition 2013, à réinventer l’intérieur d’un hôtel particulier du XVIIe siècle.

Rendez-vous est donné aux amateurs d'arts décoratifs à l’Enclos des Bernardins, du 7 au 22 septembre 2013 (47 quai de la Tournelle 75005 Paris).

"Métamorphose", l'exposition 2013 AD Intérieurs

Organisée par le célébrissime magazine de décoration AD Intérieurs, l’exposition "Métamorphose" met en scène le talent de quinze décorateurs. Ceux-ci sont conviés, pour l'édition 2013, à réinventer l’intérieur d’un hôtel particulier du XVIIe siècle.... 

En savoir plus...

Titre: "Métamorphose", l'exposition 2013 AD Intérieurs

Martiale et romantique fut la Prusse, avant de s’abandonner en 1870 à l’étreinte avec l’Allemagne. Au jeune royaume né de son sein, elle léguait ses ambassades.

La Prusse, désormais allemande, possédait à Paris avec l'hôtel de Beauharnais un joyau inestimable. Frédéric-Guillaume II avait particulièrement apprécié ce palais qui lui avait été confié lors de son séjour dans la capitale en 1814.

L'hôtel de Beauharnais, 78 rue de Lille 75007 Paris

Martiale et romantique fut la Prusse, avant de s’abandonner en 1870 à l’étreinte avec l’Allemagne. Au jeune royaume né de son sein, elle léguait ses ambassades. La Prusse, désormais allemande, possédait à Paris avec l'hôtel de Beauharnais un joyau ines... 

En savoir plus...

Titre: L'hôtel de Beauharnais, 78 rue de Lille 75007 Paris

En 1720, le duc de Charost commande les plans de son hôtel à l’architecte Mazin sur le faubourg Saint-Honoré qui est alors le nouveau quartier à la mode. En 1803, Pauline s’investissait avec un soin particulier à remettre au goût du jour sa nouvelle demeure, tandis que les collections de son mari, le prince Camillo Borghèse, en étaient la parure. Le 24 octobre 1814, le duc de Wellington, au nom de sa majesté britannique, signe l’acte d’acquisition de l’hôtel de Béthune-Charost ancienne résidence impériale de Pauline Borghèse.

L'hôtel Bétune-Charost, 39 rue du Fbg-Saint-Honoré 75008 Paris

En 1720, le duc de Charost commande les plans de son hôtel à l’architecte Mazin sur le faubourg Saint-Honoré qui est alors le nouveau quartier à la mode. En 1803, Pauline s’investissait avec un soin particulier à remettre au goût du jour sa nouvelle demeure, t... 

En savoir plus...

Titre: L'hôtel Bétune-Charost, 39 rue du Fbg-Saint-Honoré 75008 Paris

En 1799, répondant au désir de son mari qui cherchait une terre aux environs de Paris, Joséphine Bonaparte se porte acquéreur du domaine de la Malmaison.

Elle fait alors restaurer la vieille bâtisse dans la veine néo-classique et fait aménager les jardins. Elle conserva la propriété du domaine après son divorce de napoléon et vivra dans ce véritable château-musée jusqu’à son dernier soupir en mai 1814.

La Chambre de l’Impératrice à la Malmaison

En 1799, répondant au désir de son mari qui cherchait une terre aux environs de Paris, Joséphine Bonaparte se porte acquéreur du domaine de la Malmaison. Elle fait alors restaurer la vieille bâtisse dans la veine néo-classique et fait aménager les jardins. Ell... 

En savoir plus...

Titre: La Chambre de l’Impératrice à la Malmaison

Pinacothèque de Paris (exposition du 18 avril au 8 septembre 2013)

En réaction au classicisme, le mouvement Art nouveau n'impose aucune obligation aux artistes. Conçu comme l'art de la liberté, l’art nouveau se dégage en effet des convenances qui entravaient jusque-là la création. Les formes codifiées qui sont la caractéristique de l'académisme éclatent comme pour faire de ce nouveau mouvement un art transgressif au cœur duquel l'érotisme devient une donnée essentielle.

L'Art nouveau, la révolution décorative

Pinacothèque de Paris (exposition du 18 avril au 8 septembre 2013) En réaction au classicisme, le mouvement Art nouveau n'impose aucune obligation aux artistes. Conçu comme l'art de la liberté, l’art nouveau se dégage en effet des convenances qui entravaient j... 

En savoir plus...

Titre: L'Art nouveau, la révolution décorative

Charles Percier (1764-1838) est un architecte et décorateur néo-classique qui travailla en association avec son camarade d'études Pierre-François-Léonard Fontaine à partir de 1794. Leur collaboration fut si étroite qu’il est quasiment impossible de distinguer le travail de l'un ou de l'autre. Ensemble, Percier et Fontaine furent les instigateurs et principaux représentants de cette version du néo-classicisme riche et consciencieusement archéologique appelé le style Empire.

Percier et Fontaine, grands ordonnateurs de l'architecture néoclassique

Charles Percier (1764-1838) est un architecte et décorateur néo-classique qui travailla en association avec son camarade d'études Pierre-François-Léonard Fontaine à partir de 1794. Leur collaboration fut si étroite qu’il est quasiment impossible de distinguer l... 

En savoir plus...

Titre: Percier et Fontaine, grands ordonnateurs de l'architecture néoclassique

Construit par le Baron Ferdinand de Rothschild afin de présenter sa collection d’art au public mondain du XIXe siècle, le manoir Waddesdon propose désormais aux artistes contemporains de créer in situ. Les créateurs Joan Sallas et Philippa Lawrence présentent leur travail dans le cadre de la programmation d’art contemporain du manoir, qui accueille aussi l’exposition « Points sacrés » (exposition «Sacred stiches » jusqu’au 27 octobre. Waddesdon Manor. Queen Street, Waddesdon, Aylesbury, Buckinghamshire HP18 0JW).

«Sacred stiches » à Waddesdon Manor

Construit par le Baron Ferdinand de Rothschild afin de présenter sa collection d’art au public mondain du XIXe siècle, le manoir Waddesdon propose désormais aux artistes contemporains de créer in situ. Les créateurs Joan Sallas et Philippa Lawrence présentent le... 

En savoir plus...

Titre: «Sacred stiches » à Waddesdon Manor

L’histoire de la dynastie Lesage débute dans les années 1880, lorsque Adèle et Gustave Lesage s’installent à Paris. Leur fils, Albert, y naît en 1888.

Il est d’abord commissionnaire dans une société de commerce extérieur, puis est engagé comme directeur-modéliste dans un grand magasin aux USA. Celui-ci revient à Paris en 1922. Il a alors 34 ans et envisage une nouvelle carrière.

La saga Lesage, manufacture de broderie

L’histoire de la dynastie Lesage débute dans les années 1880, lorsque Adèle et Gustave Lesage s’installent à Paris. Leur fils, Albert, y naît en 1888. Il est d’abord commissionnaire dans une société de commerce extérieur, puis est engagé comme directe... 

En savoir plus...

Titre: La saga Lesage, manufacture de broderie

Exposition au Centre Pompidou (galerie 2), du 3 juillet au 4 novembre 2013

Le Centre Pompidou présente la première rétrospective complète en France de l'œuvre de l’artiste pop américain Roy Lichtenstein. Plus d’une centaine d’œuvres majeurs est rassemblée à cette occasion. Cette exposition invite le visiteur à poser un regard nouveau sur cette figure incontournable du pop art américain en allant, précisément « au-delà du pop ».

Roy Lichtenstein, une figure du pop art.

Exposition au Centre Pompidou (galerie 2), du 3 juillet au 4 novembre 2013 Le Centre Pompidou présente la première rétrospective complète en France de l'œuvre de l’artiste pop américain Roy Lichtenstein. Plus d’une centaine d’œuvres majeurs est rassembl... 

En savoir plus...

Titre: Roy Lichtenstein, une figure du pop art.

Au début du XVIIe siècle, l’actuel faubourg Saint-Honoré était une plaine traversée de pâturages et de cultures maraîchères. Entre la grande rue du faubourg Saint-Honoré, simple chaussée menant au village du Roule, et le Grand Cours (devenu depuis avenue des Champs Elysées), l’architecte Armand-Claude Mollet possédait un terrain qu’il vendit en 1718 à Henri–Louis de la Tour d’Auvergne, comte d’Evreux. Le contrat de vente prévoyait que l’architecte Mollet serait chargé d’y construire un hôtel destiné à la résidence du comte d’Evreux.

Le Palais de l’Elysée, histoire et décorum

Au début du XVIIe siècle, l’actuel faubourg Saint-Honoré était une plaine traversée de pâturages et de cultures maraîchères. Entre la grande rue du faubourg Saint-Honoré, simple chaussée menant au village du Roule, et le Grand Cours (devenu depuis avenue des... 

En savoir plus...

Titre: Le Palais de l’Elysée, histoire et décorum